La peur de l’échec… C’est une peur qu’on partage tous plus ou moins. L’échec, c’est douloureux, c’est même honteux parfois. Pas besoin d’avoir déjà échoué pour savoir qu’on n’a pas du tout envie que ça nous arrive.

Pourtant, si tu écoutes cette crainte de l’échec, tu risques t’empêcher de faire les plus belles choses de ta vie ! Voici donc mes conseils à se répéter comme des mantras pour ne plus avoir peur d’échouer.

Mantra n°1 pour dépasser sa peur de l’échec : L’échec n’est pas moral

Échouer ne fait pas de toi quelqu’un de bien ou de mal.

Souviens-toi de ça quand tu considèreras ton prochain échec. Les gens qui n’échouent jamais (je te mets au défi de me les trouver) ne sont pas meilleurs ou moins bien que toi. Inversement, les gens qui échouent beaucoup ne sont pas des gens mauvais ou bons.

L’échec ne dit rien de la bonté ou de la méchanceté, du tempérament, de la personnalité ou des convictions d’une personne. C’est une simple information sur le fait qu’on a essayé quelque chose.

Mantra n°2 pour combattre la peur de l’échec : Échouer maintenant te permet de réussir plus tard

C’est en échouant qu’on apprend.

Pense au bambin qui apprend à marcher. Il va être hésitant, tituber et probablement tomber de nombreuses fois. Acquérir la marche lui prendra du temps, probablement plusieurs mois avant d’être sûr de lui.

Pourtant, tu ne juges pas un enfant qui apprend à marcher ! Pourquoi le fais-tu avec toi ? Lorsque tu échoues, tu apprends de tes erreurs. Si tu fais une erreur, tu ne la reproduiras pas. Souviens-toi ce que disait Thomas Edison : « je n’ai pas échoué, j’ai trouvé 10 000 moyens qui ne fonctionnent pas. »

Mantra n°3 pour te libérer de la peur de l’échec : Les plus grands ont échoué avant de réussir

Oprah Winfrey, Michael Jordan, Walt Disney, Stephen King, Lady Gaga… Tu crois vraiment qu’ils sont arrivés où ils sont sans échouer une seule fois ?

Oprah Winfrey a été virée du journal télévisé de Baltimore avant de trouver sa voie. Elle dira ensuite : « L’échec est un excellent enseignant et si vous êtes ouvert, chaque erreur a une leçon à offrir. »

Michaël Jordan n’avait même pas été retenu par l’équipe de basket-ball de son lycée. Walt Disney a fait faillite plusieurs fois avant de construire l’empire qu’on connaît aujourd’hui. Stephen King s’est vu refuser de nombreux livres par les éditeurs avant de devenir le roi du suspense. Le premier label de Lady Gaga avait rompu son contrat… Des exemples, il y en a à la pelle !

Alors la prochaine fois que tu te flagelleras parce que tu as échoué, souviens-toi d’eux. S’ils avaient arrêté au premier échec, on ne les connaîtrait même pas !

Mantra n°4 pour surmonter ta peur d’échouer : Seuls celles et ceux qui rêvent grand et osent échouent

On pourrait aussi dire « qui ne tente rien n’a rien ». Si tu ne fais jamais rien dans la vie, tu ne risques pas d’échouer, ça c’est une certitude !

Fais taire ton syndrome de l’imposteur et tente des choses. Ose, la vie est trop courte pour ne pas essayer ce qui te fait vibrer au plus profond de toi. Tu es une exploratrice pas une imposteure ! Et si tu te trompes, je te renvoie au mantra n°2 : échoue maintenant pour réussir plus tard.

Mantra n°5 pour reprendre confiance : Es-tu même sûre que tu as échoué ?

Ce n’est un échec que lorsqu’on a abandonné.

Je vais te raconter une petite anecdote. Quand je travaillais pour une autre entreprise que celle où je suis actuellement, j’avais mis en place des ateliers yoga pour mes collègues.

Au début et à la fin de la séance, on faisait des exercices respiratoires méditatifs pour s’apaiser et essayer de trouver du calme. Ça a donné le goût de la méditation à un de mes collègues suédois. Il a trouvé ça génial et m’a demandé des conseils pour mieux y arriver. Je lui ai répondu « je n’ai pas de conseils particuliers à te donner. Refais les exercices à la maison, concentre-toi sur ta respiration, essaie d’écouter les bruits autour de toi et sois bienveillant envers toi-même. Si tes pensées décrochent, observe-les et reviens à ta respiration, aux bruits autour de toi, à tes sensations… »

Quand j’ai quitté l’entreprise, il a continué à m’écrire de temps en temps pour me dire qu’il continuait d’essayer quelques jours par semaine. Mais il voyait toujours ça comme un échec. A chaque fois qu’il essayait de méditer, il échouait selon lui, parce qu’il n’arrivait pas à arrêter ses pensées, qu’il s’ennuyait, qu’il se frustrait et du coup il arrêtait. Il a fini par complètement abandonner la méditation alors que ça lui faisait du bien.

Pourtant, il n’était pas en train d’échouer. Il essayait. Ce n’était pas un échec, jusqu’au jour où il a abandonné.

Si je te donne cet exemple, c’est pour te montrer que souvent, ce qu’on vit comme un échec n’en est un que parce qu’on l’a décidé. C’est souvent lié à un manque de bienveillance vis-à-vis de soi. Si mon collègue s’était montré bienveillant envers lui plutôt que de se comparer aux yogis qui font 1h de méditation par jour, il aurait tiré les bénéfices de ce moment-là.

Je suis sûre que dans ta vie, tu trouveras au moins un exemple comme celui que je viens de donner. Reviens sur ce que tu as vécu comme un échec et demande-toi si c’en était vraiment un avant que tu n’abandonnes.

Et dis-moi en commentaire : qu’est-ce que tu évites de faire par peur de l’échec ? Quel conseil résonne le plus en toi pour régler son compte à la peur de l’échec une bonne fois pour toutes ?

N’hésite pas à me contacter pour prendre une séance de coaching avec moi si tu as besoin d’aide pour changer ta vision sur l’échec et d’un petit coup de boost !