Avec le télétravail, on écrit encore plus d’emails que d’habitude ! Mais ce n’est pas une raison pour te faire toute petite et t’excuser d’exister. Tu as le droit à la parole, au respect et à l’appréciation de ton temps et de tes capacités, même par email.

Voici quelques tournures de phrases qui te feront passer d’une personne discrète dont on risque ne pas respecter l’opinion à une Girl Boss qui s’affirme et n’a pas peur de le montrer !

T’excuser d’un retard par email

N’écris pas : « Je suis absolument désolée pour ce retard. »
Écris plutôt : « Merci de ta patience. »

En tant que femme, on a souvent l’excuse facile. Essaie de changer cette habitude en modifiant simplement la perspective. Ici, tu valorises l’autre personne sans te rabaisser.

Il ne s’agit pas de ne plus s’excuser de ses torts, mais de ne pas s’excuser à tort et à travers pour un simple retard. Tu vois la différence ?

Si tu dois programmer une réunion

N’écris pas : « On se voit quand tu veux. »
Écris plutôt : « Es-tu disponible le XXX ou le XXX ? »

Prends les rênes. Affirme-toi. Choisis ! Tu as aussi ton emploi du temps, des délais à tenir et des impératifs personnels.

Répondre à un email qui te remercie

N’écris pas : « Oh ce n’était rien du tout. »
Écris plutôt : « Avec plaisir/je t’en prie ! Ravie de t’aider, nous sommes une équipe ! »

Dans le post Instagram dont est tiré cet article, il était écrit « de rien » à la place de « avec plaisir/je t’en prie ». Dans les commentaires, on m’a fait remarquer à juste titre que cette formulation minimise ton effort mais aussi les remerciements de la personne. Et en tant que Girl Boss, ce n’est pas ce qu’on recherche !

Si tu dois énoncer un plan

N’écris pas : « Je pense que peut-être il serait mieux que nous… »
Écris plutôt : « Le mieux, ce serait que nous… »

N’hésite pas ! Et cela vaut aussi à l’oral. Pour t’affirmer en tant que Girl Boss, il est important d’utiliser des affirmations à l’écrit comme à l’oral. Evite aussi les trop nombreux modaux, comme le conditionnel et les “je pense que…”. On gagne toujours à aller droit au fait.

Tu te demandes si on t’a compris ?

N’écris pas : « J’espère que c’est clair. »
Écris plutôt : « Appelle-moi si tu as des questions. »

En général, évite d’écrire ou de dire « j’espère que ». « J’espère que le dossier est assez complet », « j’espère que je n’ai rien oublié »…  Cette formulation implique que tu as des doutes sur la clarté de ton propos ou la qualité de ton travail. Cela peut mettre le doute à ton interlocuteur alors qu’il ne l’aurait pas eu sans cela.

Répondre à un email qui te fait remarquer une petite erreur de ta part

N’écris pas : « Oh je suis désolée ! Je ne sais pas où j’ai la tête ! »
Écris plutôt : « Bien vu ! C’est corrigé. Merci de m’en avoir fait part ! »

N’oublie pas : on cesse de s’excuser pour rien. Cette formulation a le mérite de valoriser ton interlocuteur sans t’écraser pour autant. Après tout, l’erreur est humaine !

Ecrire un email si tu dois partir plus tôt du travail

N’écris pas : « Est-ce que je pourrais quitter plus tôt ? »
Écris plutôt : « J’aurais besoin de partir à X h parce que j’ai un rendez-vous chez XXX. »

Pas besoin d’entrer dans les détails, l’idée n’est pas de justifier ton départ anticipé. Mais en expliquant brièvement la raison, tu coupes court au débat ! Si tu souhaites ne rien dévoiler sur la raison de ton départ, tu peux aussi dire « j’ai un impératif à X h ».

Ça n’a l’air de rien mais ces simples différences de formulation permettent de rééquilibrer les forces même à travers un email. Tu as d’autres astuces à partager avec les Girl Boss qui nous lisent ? N’hésite pas à le faire en commentaire !